Le Visa French Tech : une opportunité pour les talents du monde entier

Régulièrement cité comme étant un moteur de l’emploi, l’écosystème des start-up recrute-il réellement ? L’emblématique French Tech, dont le tableau de bord affiche 18 000 entreprises employant 353 000 salariés, indique donc que l’emploi au sein des start up représente une part de 1,8% dans l’emploi salarié privé français. En phase de forte croissance, le développement de ces entreprises passe notamment par l’international et un besoin important d’accueillir et d’intégrer de nouveaux collaborateurs internationaux.

Quel type de visas pour entrer sur le territoire Français?

♦ Le plus simple : le visa French Tech

Le visa French Tech est une procédure simplifiée pour les investisseurs, fondateurs et collaborateurs de startups non-européennes qui veulent s’installer en France.

Ses principaux avantages : le visa est accessible pour le conjoint et les enfants mineurs à charge. De plus, ce visa est valide quatre ans et renouvelable. Enfin, les diplômes ne sont pas pris en compte pour certaines catégories.

Pour l'entreprise d'accueil

L’entreprise doit faire les démarches nécessaire pour être entreprise innovante, et donc être éligible au visa French Tech :

  1. L’entreprise doit être enregistrée en France et présenter un numéro SIRET 
  2. Elle doit avoir; au choix selon les propositions suivantes : le statut de «Jeune entreprise innovante (JEI)», un financement public spécifique pour l’innovation, été soutenue par un VC français ou étranger, été incubée / accélérée en France ou à l’étranger. Enfin, elle peut fait partie de la promotion actuelle du Pass French Tech
  3. Réaliser une demande en ligne, pour un montant de frais de dossier de 324 euros, puis payer une taxe dès que le visa aura été validé.

Pour le candidat

  • Si le candidat est un collaborateur : Il lui faudra un contrat de travail d’au moins trois mois avec une entreprise française éligible au visa French Tech, ainsi qu’un salaire annuel brut d’au moins deux fois le SMIC. Une fois le contrat signé avec l’employeur, l’entreprise fournit au candidat une attestation. Celle-ci lui permettra de demander un visa long séjour (trois mois avant l’arrivée sur le territoire) et ensuite, un titre de séjour. Des pièces justificatives seront demandées, et le coût total du visa et titre de séjour s’élève à 368 €.
  • Si c’est un fondateur : Il lui faudra une admission officielle dans l’un des incubateurs, accélérateurs du visa French Tech. Il sera également nécessaire des ressources financières ou un salaire annuel brut correspondant à au moins un an de salaire au SMIC. Il faudra ensuite faire une demande de visa de long séjour à l’ambassade ou consulat trois mois au plus tôt avant l’arrivée en France. Le fondateur pourra ainsi obtenir son titre de séjour.
  • Si c’est un investisseur : Une fois sélectionné, le partenaire enverra une lettre de la DGE certifiant que la société est bien une entreprise innovante. Il sera ensuite nécessaire réaliser une demande de visa de long séjour à l’ambassade ou consulat trois mois au plus tôt avant l’arrivée en France. La préfecture locale délivrera ensuite un titre de séjour. Celui-ci permet de résider et travailler en France pendant 4 ans, renouvelables. 

Dans ces trois cas, la famille du candidat (conjoint et enfants mineurs à charge) bénéficient d’une procédure simplifiée « famille accompagnante ». Le conjoint obtient automatiquement le titre de séjour « Passeport Talent – famille ». Les enfants à charge de moins de 18 ans n’ont pas besoin de titre de séjour. Le candidat doit cependant se procurer un document de circulation pour “étranger mineur”.

Vous voulez en savoir plus sur les démarches internationales ?

Prenons rendez-vous !

Le visa ne suffit pas à une installation réussie

  • Le logement définitif : il n’est pas toujours évident pour un salarié étranger de pouvoir présenter une caution solidaire pour obtenir un logement à la location. Pas de panique des solutions existent et nos Ambassadeurs peuvent les mettre en place directement avec vos salariés.
  • La sécurité sociale : Comptez environ 1/2 journée environ pour l’ensemble des acteurs pour constituer et procéder aux formalités d’inscription à la CPAM. Objectif : obtenir un numéro de sécurité sociale, véritable sésame pour la partie santé en France !
  • Le médecin traitant :Trouver un médecin qui accepte de prendre de nouveau patient est souvent complexe. Si celui-ci doit être anglophone, cela peut parfois devenir un vrai challenge. Nos ambassadeurs sont formés pour expliquer le fonctionnement du système de santé français. Ils mettent en œuvre leurs connaissances locales afin de trouver des solutions.
  • Le permis de conduire : Accord de réciprocité, procédure en ligne et temps de traitement très très long…l’échange de permis de conduire est une des démarches les plus redoutées pour nos nouveaux arrivants salariés…Avec méthode et anticipation (avant de partir) on finit toujours par obtenir les éléments !
  • L’ouverture d’un compte bancaire français: Obligatoire pour louer un logement ou faire certaines démarches administratives, l’ouverture d’un compte bancaire se prépare même avant l’arrivée du salarié. Carte de débit, carte de crédit, paiement comptant, paiement différé, transferts internationaux… ouvrir un compte bancaire peut aujourd’hui se faire en ligne en quelques minutes. Il faudra cependant prendre en compte les différences culturelles, mais aussi trouver un interlocuteur bancaire anglophone. Cela sera une bien meilleure option sur le long terme !

Pour résumer, la personne qui accompagne un nouveau salarié expatrié sur le sol français doit s’occuper de quelques démarches essentielles à l’intégration de l’arrivant en France. De la santé au moyen de locomotion, en passant par les démarches bancaires, un accompagnant (RH ou ambassadeur), devra accorder plusieurs à cette installation afin que celle-ci se passe au mieux. Une fois la partie administrative organisée, n’oubliez pas la partie intégration : cours de français, emploi du conjoint, scolarité des enfants…

Récapitulons...

Véritables référents locaux pour vos salariés, nos Ambassadeurs les guident et les accompagnent à chaque étape : informer, conseiller, expliquer, aider à rassembler les bons documents, établir un pas à pas dont vous pouvez suivre la réalisation sur notre plateforme, rassurer, relancer… ils seront à leur côtés pour effectuer leur demande de visa French Tech. Une aide précieuse pour tous les arrivants sur le territoire français.

Switch-Up vous propose un service complet et de qualité. Nous permettons aux nouveaux salariés de s’installer sereinement à proximité de leur lieu de travail grâce à ses ambassadeurs locaux. Ils sont experts en matière d’accueil, d’installation et d’intégration.

Cet article a été écrit par Cécile N. , à votre service pour vous aider dans l'accueil et l'intégration vos futurs talents.

Switch up