Les différents types de mobilité

Il n’existe pas un seul type de mobilité interne. Horizontale, verticale, géographique, subie, volontaire… Le thème de la mobilité est riche et peut s’envisager comme un tableau à entrée multiple. Il n’y aura donc pas un politique de mobilité à mettre en place mais bien différentes politiques à mettre en œuvre en fonction de l’entreprise, du contexte et de l’enjeu.  

Il existe différents types de mobilité en interne, selon le parcours effectué par le salarié d’un poste à l’autre.

Il faut donc vous interroger quant à la nature de la mobilité que vous voulez encourager, mais également sur l’importance à donner à votre politique de mobilité interne. Ces décisions peuvent varier, entre autres, selon la taille et la structure de votre entreprise, ainsi que selon ses objectifs stratégiques.

Les différents types de mobilité

Il y a plusieurs types de mobilité, et les enjeux et modalités d’accompagnement ne sont pas les mêmes pour chacun d’entre eux.

Les types de mobilité que nous allons voir peuvent, en plus, s’imbriquer les uns avec les autres, ce qui complexifie encore plus leur mise en œuvre comme leur accompagnement.

♦ Mobilité transversale, horizontale ou verticale

La mobilité transversale ou horizontale se caractérise par un changement de poste de travail au même niveau hiérarchique.

Par exemple, un salarié passe d’un poste de responsable Ressources humaines d’une entité du groupe, à un poste identique de responsable Ressources humaines dans une autre société du groupe. Autre exemple : un salarié passe d’un poste de responsable Communication à un poste de responsable Marketing. Ce salarié est toujours responsable (même niveau hiérarchique), mais sur un poste différent.

Il s’agit là d’une promotion. Elle peut se faire au sein de sa propre équipe ou dans un autre secteur de l’entreprise. Il est possible qu’elle s’accompagne d’une augmentation de salaire.

Par exemple, un responsable RH peut devenir directeur des RH.

Si un responsable juridique devient directeur RH, la mobilité est à la fois horizontale (métier de juriste vers le métier de RH) et verticale (de responsable à directeur).

♦ La mobilité géographique

Un salarié peut en effet souhaiter se rapprocher d’un site de l’entreprise plus proche de son domicile. Il est possible qu'il souhaite partir travailler dans une autre ville, ou encore dans un autre pays afin d’acquérir une expérience internationale. Cela peut se faire à un niveau de poste équivalent au poste qu’il occupe, mais aussi dans le cadre d’une promotion.

♦ La mobilité volontaire ou forcée

Vous souhaitez en savoir plus ?
N’hésitez pas à suivre le cours disponible sur OpenClassroom sur le « Mise en œuvre d’une politique de mobilité »

Cet article a été écrit par Gabrielle R. , à votre service pour vous aider dans l'accueil et l'intégration vos futurs talents.

Switch up

L'article vous a plu ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin