Categories
Uncategorized

Protected: Rapports Sal-Alt

This content is password protected. To view it please enter your password below:

Categories
Offres d'emploi

Switch Up recrute : Responsable Grands Comptes Mobilité (H/F)

Responsable Grands Comptes Mobilité (H/F)

Switch up est une plateforme Saas qui met en relation des nouveaux arrivants sur un territoire avec des Ambassadeurs locaux, afin de les accompagner dans leur mobilité. 

Gabrielle RODIER, fondatrice de Switch Up, vous en parle en vidéo :

Descriptif :

Sous la responsabilité du Directeur du Développement Commercial vos missions seront les suivantes : 

    • Fidéliser, négocier et renouveler les contrats des clients existants pour maintenir les volumes acquis.

 

    • Visiter des partenaires prospects, des apporteurs d’affaires potentiels locaux et prescripteurs (Bureaux d’études, économistes, urbanistes).

 

    • Mettre en place des animations commerciales locales.

 

    • Assurer une veille concurrentielle.

 

    • Etablir des offres et définir les conditions commerciales associées.
    • Rédiger et signer des contrats, accords et conventions.

 

    • Animer les différents segments de partenaires dont les grands comptes nationaux et régionaux.

 

    • Être l’interlocuteur commercial des partenaires durant la mise en œuvre des travaux liés à nos prestations.

 

    • Promouvoir Switch Up au sein d’instances régionales/nationales lors d’animations (Congrès, salons, Assemblées générales).

 

  • Utiliser nos outils de reporting (CRM, Outlook etc.).

LE POSTE

💼 Responsable Grands Comptes Mobilité

📢 CDI / Statut Cadre

📍 SIGMA 2000 (île de Nantes)

📆 A pourvoir ASAP 

⏰ Forfait jour

💸 Selon Profil

+ Titres restaurant (chaque jour travaillé) à hauteur de 8 euros (prise en charge de 50 % par l’employeur),
+ Mutuelle d’entreprise,
+ Avantages CSE

🚗 2 à 3 jours par semaine (véhicule de fonction 5 places)

📱 Téléphone fourni

💻 Ordinateur portable fourni

Accessible en tram, vélo, bus etc.

  • Transport : La prise en charge de l’abonnement de transport à 50% par l’employeur

🏠 Possibilité de vous aider à emménager sur Nantes grâce à nos services Switch Up

PROFIL RECHERCHÉ

🎓 Issu(e) d’une formation commerciale ou technique supérieure (idéalement Bac+4/5 ou équivalent), vous disposez d’une expérience dans la commercialisation de solution RH ou l’accompagnement de projet d’attractivité de territoires ou d’entreprises. 

🛠 Développeur dans l’âme vous êtes un homme/une femme de terrain. 

🛒 Vous connaissez les particularités de la vente aux collectivités et aux entreprises privées. 

Postulez !

Categories
Marque employeur Solutions entreprises

Créer son statut autoentrepreneur

Comment créer son statut autoentrepreneur ?

Le statut de microentrepreneur est parfait lorsqu’on se lance et que l’on souhaite tester une nouvelle activité. Il a été conçu pour faciliter la création d’entreprise. Les démarches administratives de création et de gestion sont moins lourdes que pour les autres typologies d’entreprise. Ce statut permet également de bénéficier d’un régime fiscal et social plus favorable.

 
 Chez Switch Up, bon nombre d’Ambassadeurs ont un statut autoentrepreneur. Voici donc ce que vous devez savoir si vous souhaitez vous lancer, vous aussi ! 

Quelles conditions pour le statut de microentrepreneur ?

  • Etre une personne majeure, résidente en France. Vous ne venez pas d’un pays menbre de l’union européenne ? Ce n’est pas un soucis, il vous faudra cependant renseigner votre carte de séjour.
  • Exercer une activité commerciale, libérale ou artisanale.
  • Votre CA ne dépasse pas 170 000 euros pour les activités commercialesd’hébergement et de vente de denrées à consommer sur place et 70 000 euros pour les activités libérales et de service.
  • Être microentrepreneur à titre principal ou complémentaire.
 

Trois catégories d’activités : commerciale, libérale ou artisanale

Commerciales

Achat/vente ou prestation de service commerciale.

Activité d’achat et de vente, plafond du CA fixé à 170 000 euros.

– Activité de service, plafond du CA fixé à 70 000 euros.

Artisanales

Activités de service ou de création.

Vente de produits, plafond du CA de 70 000 euros. Pour l’activité artisanale, le plafond du CA fixé à 70 000 euros.

 
Libérales

Travailleurs indépendants exerçant une activité libérale non réglementée.

Conseil ou expertise, plafond du CA fixé à 70 000 euros pour les professions libérales.

 

Déclarer mon activité de micro entrepreneur en ligne :

Votre activité relève du libéral

Votre activité relève du commercial

Votre activité relève de l'artisanat

Création de sa micro entreprise : quels organismes pour vous accompagner ?

Les CCI

Chambres de commerce et d’industrie

Les CMA

Chambres des métiers et de l’artisanat

L’ADIE

Association qui accompagne les jeunes entreprises

 

Quel statut pour Switch Up ?

Pour être Ambassadeur Switch Up, il faut avoir un statut professionnel afin d’être en mesure de facturer ses services. Si vous souhiatez créer votre microentreprise, il vous faudra alors détenir un statut ayantpour activité “Commercial/Libéral”. Vous pouvez-donc vous rendre sur le site de l’URSSAF ou INFOGREFFE. 

 

Attention, vous ne pourrez pas exercer tant que vous n’avez pas reçu votre numéro de Siret. Ce numéro vous sera envoyé par l’organisme une fois la démarche de création de statut réalisée en ligne. Il faut compter une 15 aine de jours. 

Categories
Presse

Switch up dans le journal des entreprises

revue de presse

Une plateforme collaborative lancée à Nantes pour favoriser les recrutements des entreprises locales.

08 octobre 2021

Cette info vous a plu ? Partagez-le :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Categories
Ambassadeurs Presse

Podcast : La gestion de communauté

Switch up x Vorwerk, le podcast !

Dans le cadre de la Nantes Digital Week, Switch up et Vorwerk on organisé une table ronde autour de sujets communs. Bien que totalement différents sur le plan structurel, les deux entreprises se sont vu naître des ambitions communes, celle d’amener un groupe d’indépendants à contribuer au développement de leurs activités et de leurs images respectives. Ils vous livrent leurs méthodes et leurs conseils pour la gestion et l’animation de communautés.

Clara Even Lemarié,
Directrice digital et E-commerce | Vorwerk
Lauren Pinel,
Responsable Marketing et Communication | Switch up 

Envie d'en savoir plus sur la gestion de communauté ?

Disctuons-en ensemble !
Categories
Presse

Switch Up dans le monde informatique

revue de presse

La filière numérique nantaise se mobilise pour attirer des profils IT

21 septembre 2021

Portée par Nantes Saint-Nazaire Développement, La Cantine numérique et la French Tech, «Un job à Nantes #Tech » est une démarche initiée début 2021 pour aider des entreprises locales à recruter dans le secteur IT. Associant plus d’une quinzaine d’entreprises numériques nantaises, une réflexion collective a permis d’imaginer un programme ouvert à toute entreprise de Nantes Métropole ayant prévu de recruter plus de 5 profils technologiques dans l’année.  Plusieurs entreprises nantaises ont d’ores et déjà rejoint le dispositif ” … ”  Au programme, huit actions sont proposées jusqu’au 31 décembre 2021 pour répondre aux enjeux de la filière numérique ligérienne.  

Parmi celles-ci, trois initiatives visent à renforcer leur marque employeur. “…” De plus, des services d’accueil ont été mis à disposition des futurs collaborateurs spécialisés dans les technologies via un partenariat avec la plateforme de mobilité professionnelle Switch Up. Les prestations proposées aux nouvelles recrues depuis ce site portent sur l’aide à la recherche d’un logement, d’un emploi pour le conjoint ou d’une école pour les enfants, facilitation les démarches administratives et aide à l’intégration.

Cette info vous a plu ? Partagez-le :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Categories
Presse

Switch Up dans le journal des entreprises

revue de presse

Entreprises et collectivités s'associent pour mieux recruter dans le numérique

20 septembre 2021

Chaque année, il manque à Nantes un millier de professionnels du numérique. Pour attirer ces talents, Nantes Saint-Nazaire Développement, la Cantine Numérique et la French Tech s’associent pour promouvoir le territoire et accueillir les nouveaux arrivants via un dispositif spécifique nommé “Un job à Nantes #Tech”. 500 000 euros sont investis dans cette démarche.

 

Le territoire s’accompagne donc de Switch up pour la réalisation d’une plateforme d’accueil des nouveaux arrivants facilitant leur installation par leur mise en relation avec des accueillants locaux. 

Cette info vous a plu ? Partagez-le :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Categories
Marque employeur Solutions entreprises

Évaluer ses candidats pour limiter les erreurs de recrutement.

Évaluer ses candidats pour limiter les erreurs de recrutement.

Étape importante pour une entreprise et son équipe RH, le recrutement est une étape cruciale qu’il convient de préparer afin qu’il se déroule au mieux. L’enjeu important : limiter les erreurs de recrutement est essentiel lorsqu’on sait que cela coûte à l’entreprise entre 5000 et 8000 euros. Le succès d’un entretien dépend du candidat, mais également du recruteur.

Avant l'entretien

Rédigez une fiche de poste précise, définissez les besoins et le profil recherché

Quand vous rédigerez  l’annonce d’emploi, soyez précis dans les missions et le profil recherché. La fiche de poste est très importante et elle est considérée comme la première impression du poste proposé ainsi que de l’entreprise. Elle doit être donc être complète et travaillée : cela véhiculera une image positive du poste et de la société. Elle doit absolument comporter une introduction, le profil recherché, la nature du poste ainsi que les conditions requises pour éviter toute erreur de recrutement. 

Wink accompagne les entreprises dans la définition de leurs besoins de recrutement. Partner Wink, l’expert associé, accompagne ces entreprises tout au long de leur processus de recrutement.

Diffusez l'offre

Diffusez les annonces sur les jobboards adéquates (les jobboards ne sont pas les mêmes pour des profils IT vs Sales) sur LinkedIn, Indeed et Welcome to the jungle

Vous pouvez aussi relayer les offres via les réseaux sociaux de votre entreprise : Facebook, Twitter, LinkedIn ou encore Viadeo représentent de bonnes solutions pour diffuser votre offre d’emploi.

Le sourcing des candidats et la présélection

Effectuez une chasse de candidats via différents outils (LinkedIn, CVaden,..).  N’hésitez pas à chercher directement des candidats sur les réseaux sociaux professionnels.

Wink permet aux entreprises de trouver à moindre coûts des candidats en déléguant toute la phase de la diffusion des annonces sur toutes les Jobboards (site où les candidats recherche des opportunités professionnelles) jusqu’à la réception d’une short list de candidats préqualifiés et évalués.

Passer par un cabinet coûterait environ 20% du package annuel d’un candidat. Pré-qualifiez ensuite les candidats ayant postulé et faites une liste de ceux qui correspondent le mieux au poste, afin de s’assurer que les candidats répondent aux exigences.

L'évaluation du candidat

A présent, vous devez évaluer chaque candidat afin d’avoir une vision complète de chaque profil. C’est une demande très forte/ systématique dans les pays anglo-saxons qui commence à devenir de plus en plus courante en France.

 Wink a développé́ en interne un outil Tech qui effectue les tâches suivantes :

  1. L’authentification de CV : authentification des expériences professionnelles, des formations, des diplômes et vérification de données administratives (autorisation de travail, éligibilité à l’aide Emploi Franc,..).
  2. La prise de références : prise de contact des anciens managers.
  3. Les tests soft skills : tests comportementaux réalisés par les candidats, La façon de parler des anciens postes occupés peut vous aiguiller sur sa personnalité.
  4.  Dossier administratif : montage du dossier administratif.

Cela peut être un véritable gain de temps, et permet ainsi de recruter plus rapidement et plus efficacement. Une fois que vous avez trié les premières candidatures avec lettre de motivation et CV, vous choisirez celles se rapprochant davantage du profil recherché.

Vous souhaitez être accompagnés dans votre processus de recrutement ?

Discutons-en ensemble !

Pendant l’entretien

Après avoir analysé les candidatures, vous allez retenir un certain nombre de candidats que vous recevrez en entretien. Ceux- ci ont un profil cohérent avec le poste, mais vous avez peut être aussi fait bonne impression lors d’un premier entretien au téléphone.

 Ces entretiens permettent de valider non seulement les compétences professionnelles des candidats, mais aussi leur motivation, soit leur intérêt pour le poste et l’entreprise. Voici trois conseils pour éviter les erreurs de recrutement pendant l’entretien.

Préparez l’entretien

Cette étape non négligeable permet de vous relire l’ensemble de la candidature en question en amont de l’entretien :  CV,  lettre de motivation, informations essentielles, portfolio…

Remplit-il les conditions essentielles du poste ? A til les compétences nécessaire  à la bonne réalisation des missions ? Soulignez ses points forts, ainsi que ceux qui vous semble plus faibles, avec des annotations. Cela vous permettra d’avoir une liste de questions à poser au candidat pendant l’entretien avec le candidat.

Accueillez le candidat

L’accueil du candidat est essentiel. Il permet d’établir un premier contact ainsi que de le mettre à l’aise. Rester naturel et s’intéresser à son profil l’aidera à se dévoiler, ainsi qu’à montrer sa personnalité au-delà de ses compétences professionnelles. Un sourire, un café, “vous allez bien ? “ sont autant de petits gestes qui semblent sans importance, et qui pourtant, mettent le candidat en situation de confiance une poignée de mains ne seront pas de trop.

Posez des questions, intéressez vous

Au début de l’entretien, il convient de poser des questions simples, ouvertes et non invasives. L’objectif étant de faire connaissance avec le candidat. Dans un second temps, il faut évaluer ses connaissances, ses compétences, et ses aspirations professionnelles. 

Enfin, essayez de définir votre compatibilité avec le candidat : partage-t-il vos valeurs ? semble-t-il motivé ? s’intégrera t-il facilement à l’équipe et à l’entreprise ? Poser des questions, c’est s’assurer que le profil corresponds, et donc limiter une erreur de recrutement.

Notre conseil : lui demander s’il a des questions, ou si l’entretien s’est bien passé de son côté. N’hésitez pas à lui demander de vous faire un retour. Vous pourrez ainsi peut-être départager deux personnes grâce à ce retour, qui souvent reflète de l’envie du candidat de rejoindre l’entreprise.

Après l'entretien

Informez les candidats de votre réponse

De trop nombreux recruteurs choisissent d’envoyer un mail générique et non personnalisé pour informer les candidats du fait qu’ils n’ont pas été retenus. 

Si l’entretien s’est bien déroulé, prenez tout de même le temps de rédiger un message personnalisé au candidat que vous contactez. Que la réponse soit positive ou non, le candidat vous a aussi accordé du temps. Il est important de le remercier pour cela.

Soignez votre onboarding

L’onboarding désigne le processus d’intégration ayant pour vocation de mettre en place des actions pour que les nouveaux collaborateurs se sentent rapidement intégrés au sein de l’entreprise. Cela met en avant la fidélité et l’engagement des collaborateurs :  sur le long terme, cela crée de nombreux bénéfices.  Le parcours d’intégration est une étape essentielle pour que le futur collaborateur s’approprie pleinement son nouvel environnement. 

Et pour un onboarding encore plus poussé, et si votre salarié change de lieu de vie pour rejoindre votre entreprise, sollicitez Switch Up ! Nous proposons à votre nouveau collaborateur d’être accompagné dans sa mobilité par un ambassadeur local : recherche de logement, formalités administratives, inscription des enfants à l’école… Votre salarié pourra être totalement serein lors de son premier jour au sein de votre entreprise ! Et qui dit salarié intégré dit limiter ses erreurs de recrutement !

Categories
Marque employeur Solutions entreprises

7 conseils pour favoriser le bien-être de ses salariés

7 conseils pour favoriser le bien-être de ses salariés

Voici un constat qui devrait vous décider à mettre en place des initiatives pour le bien-être de vos salariés au bureau : 57% des salariés français estiment que les actions mises en œuvre en faveur du bien-être au travail sont insuffisantes.

Entre nous, le baby foot c’est sympa, mais une entreprise peut favoriser le bien-être de ses salariés autrement… Switch Up vous donne 7 idées et conseils, à mettre en place sur votre lieu de travail, pour une équipe encore plus épanouie ! 

Les 7 conseils de Switch Up

1. Organisez votre lieu de travail

Premier point important, il faut que vous et vos salariés, puissiez travailler dans un endroit accueillant et adapté à vos besoins. Le bureau est votre lieu de travail principal, aménagez-le de façon à vous y sentir bien : disposition des bureaux, plantes vertes, rideaux ouverts pour plus de luminosité…

Un lieu calme permettant de faire une “vraie” pause est aussi une idée à retenir. Enfin, une pièce dédiée à la pause café est idéale pour favoriser les échanges, et donc le bien-être. C’est un lieu d’échange pouvant fédérer les équipes dans une démarche de partage et de collaboration. 

2. Dialoguez, communiquez.

Dans un second temps, nous vous conseillons de dialoguer et communiquer avec vos collaborateurs : feedbacks, envies, besoins, cela favorise la transparence et la transmission des informations. Cela permet aussi au salarié de se sentir écouté. Pourquoi ne pas installer un système de petite réunion régulière avec chacun, afin de discuter autant de sujets professionnels que personnels si tel est le souhait de l’employé. Se connaître autrement, s’écouter et s’intéresser…cela est peut être la clé d’un salarié heureux et à l’aise avec son manager.

7 salariés sur 10 ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur, d’après d’après une étude de  Deloitte et Cadremploi, 7 salariés sur 10. La reconnaissance étant pourtant considérée comme un important levier d’influence sur la qualité de vie au travail.

3. Organisez des activités et des événements

Participer à un escape game tous ensemble, un séminaire, ou encore des formations animées par des conseillers RH expérimentés… Pourquoi ne pas mettre en place ces activités au sein de votre entreprise ? Cela peut aussi passer par le sport, ou par des moments de détente. Tous les moyens sont bons pour se détendre, mais aussi pour favoriser la cohésion d’équipe ! 

Au revoir, le stress quotidien, bonjour le bien-être au bureau !

SOLEAD RH  met par exemple en place des bilans de compétences, des formations autour des fonctions supports (communication, RH, commerce…) mais aussi sur le bien-être au travail. mettant en avant des valeurs telles que La réactivité, l’échange et la proximité, vos collaborateurs seront conscients de leur importance au sein de l’entreprise. Ils mettent  également en place du self-défense, du yoga, ou différentes activités sportives au sein de leurs formations afin que les salariés maîtrisent au mieux leurs émotions et afin d’accompagner les entreprises dans la réussite de leur objectif ou de leur projet.

Envie de mettre le bien-être de vos salariés au cœur de votr stratégie d'entreprise ?

Disctuons-en ensemble !

4. Créez des moments de partage

Nous vous conseillons de  mettre en place des espaces de convivialité, par exemple un endroit pour déjeuner ensemble le midi. On peut aussi penser à des afterworks ou des événements pour fédérer les salariés le temps d’une soirée au restaurant par exemple. 

Ces moments favorisent la connaissance mutuelle des employés. Certains s’entendent très bien et développent même des liens d’amitié.

Ceux-ci sont bénéfiques car cela favorise la motivation au travail et la productivité. 57% des salariés ayant noué des liens d’amitié au travail indiquent que leur travail est plus agréable, plus productif et que leur créativité a augmenté ! 11% indiquent aussi qu’ils ne se sont pas liés d’amitié à un de leurs collègues, mais qu’ils aimeraient que cela soit le cas.

5. Travaillez uniquement sur le temps de travail

Autre indice de bonheur au travail, ne travailler que sur les plages horaires dédiées. Savoir se déconnecter est nécessaire à l’équilibre personnel et professionnel. 

6. Mettez en place du télétravail et du flex office

Souplesse des horaires, télétravail, coworking, mobilité dans l’espace de travail… Voilà comment favoriser le bien être au travail. Si l’on se focalise sur le télétravail, celui-ci  permet de maîtriser davantage son propre équilibre de vie. 73 % des télétravailleurs estiment que ce nouveau mode de travail a un impact positif sur leur propre hygiène de vie. C’est aussi un quotidien plus agréable. 47% des répondants estiment que leur niveau de productivité est plus élevé lorsqu’ils travaillent à la maison.

7. Favorisez la mobilité !

Selon une étude Ifop de 2018 , 43% des actifs ont vécu une mobilité professionnelle au cours des cinq dernières années : un changement de poste, de secteur ou géographique. 62 % d’entre eux ont trouvé l’expérience positive. Soignez l’onboarding des vos nouveaux talents, soit leur processus d’intégration. Cela met en avant la fidélité et l’engagement des collaborateurs :  sur le long terme, cela crée de nombreux bénéfices!

Si  votre salarié change de lieu de vie pour rejoindre votre entreprise, sollicitez Switch Up ! Nous proposons à votre nouveau collaborateur d’être accompagné dans sa mobilité par un ambassadeur local : recherche de logement, formalités administratives, inscription des enfants à l’école… Votre salarié pourra être totalement serein lors de son premier jour au sein de votre entreprise !

Et si vous ne l'avez pas encore lu...

Le bien-être au travail : constat et leviers de performance.
Switch up
Categories
Marque employeur Solutions entreprises

Le bien-être au travail : constat et leviers de performance

Le bien-être au travail : constat et leviers de performance

Selon une étude de la fondation Mind, 60 % des collaborateurs se sentent plus motivés par leur travail quand l’employeur prend en considération le bien-être au travail. En bref, les possibilités d’évolution ou le salaire ne suffisent plus à l’épanouissement  professionnel des collaborateurs. Afin qu’ils se sentent bien et soient plus productifs, l’entreprise se doit d’offrir à ses salariés des conditions de travail optimales.

Le bien-être au travail : un constat récent.

Le bien-être au travail est devenu un véritable facteur de productivité et de fidélisation des collaborateurs, et ce depuis quelques années. Auparavant négligé par les entreprises, il est désormais nécessaire d’instaurer un climat de bien-être au sein de la société. Il s’agit d’un véritable état d’esprit à construire en entreprise. Le constat est sans appel : un collaborateur heureux est un collaborateur productif et fidèle. Ce sentiment de bien-être désigne en réalité la satisfaction liée à la conciliation de la vie professionnelle et personnelle

Faire du lieu de travail un environnement agréable et équilibré : voici donc une des problématiques les plus communes au sein des équipes RH. L’ambiance générale au travail a, pour le collaborateur, des conséquences sur sa santé psychologique, physique et sur son bien-être en société. On distingue le côté physique, qui concerne le confort du salarié au sein de l’entreprise (calme, équipements adaptés, luminosité), du bien être psychologique, plutôt caractérisé par l’ambiance agréable au travail (collègues, supérieurs, managements, valeurs…).

Le bien-être sur son lieu de travail permet ainsi de réduire les risques de burn-out par exemple, mais aussi d’agir sur la motivation des collaborateurs. Et comme nous y passons la majorité de notre temps, il est primordial de bien se sentir sur son lieu de travail. 

C’est en effet devenu l’un des critères de sélection essentiels de nombreux candidats à la recherche d’un emploi, qui préfèrent désormais choisir des entreprises où il fait bon travailler. Mise en place par les équipes RH ou la direction, en étroite collaboration avec les employés, en récoltant leur avis par exemple, la politique de bien-être au travail contribue directement à l’épanouissement professionnel des salariés. 

Envie d'en savoir plus sur le bien-être au travail, véritable atout de la marque employeur ?

Disctuons-en ensemble !

Un levier de performance : fidélisation et productivité

L’impact sur la santé


Selon une étude réalisée par l’Institut Chapman, le bien-être des salariés pourrait diminuer les dépenses liées aux problèmes de santé de 25%. En effet, un cadre professionnel adapté réduit la fatigue psychologique liée au travail. Il s’agit également d’un moyen de prévention des risques psychosociaux. En cause : le stress professionnel est en augmentation constante et les dépressions de plus en plus courantes chez les salariés. 

Les conditions de travail influencent ainsi considérablement la performance des employés, mais aussi leur santé ! Une chaise trop usée, une mauvaise luminosité, le bruit avoisinant empêchant la concentration… sont autant de facteurs qui peuvent , sur le court-moyen terme, détériorer la santé de vos salariés. Par ailleurs, il est important de mettre en place des initiatives pour garantir un environnement de travail confortable et agréable. Cela permettra ainsi de lutter contre le stress, mais aussi contre la fatigue chronique par exemple.

Assurer le bien-être de ses employés c’est aussi, d’une certaine manière, les valoriser personnellement et donc améliorer leur sentiment de reconnaissance. Fini le taux de turn-over élevé, les absences et les arrêts maladies à répétition. Misez sur la santé de vos salariés !

L’impact sur la productivité

Plus un employé est heureux, plus il est efficace dans son travail ! D’après une étude de  l’Université de Warwick, le fait d’être heureux augmentait la productivité de près de 12%.

Par conséquent,  les entreprises ont tout intérêt à ce que vos collaborateurs se sentent bien au travail. Pour un collaborateur, travailler dans une entreprise où le management est valorisant augmente sa motivation, ses performances et le fidélise sur le long terme. Le bonheur en entreprise est un facteur à prendre en compte dans la stratégie de votre société !

D’ailleurs, le salaire ne semble plus si important. 61 % des salariés pensent que le bonheur au travail est plus important que le salaire, selon une étude Wildgoose de 2017. Effectivement, même s’il s’agit d’une source de motivation notable, la principale raison derrière un turnover trop important reste le mal-être en entreprise…

Et si vous ne l'avez pas encore lu...

7 conseils pour favoriser le bien-être de vos salariés.
Switch up